Le défi familles à énergie positive

Comme chaque début d’année, on se donne de nouvelles résolutions, et bien moi j’ai choisi de prolonger une de l’année d’avant, à savoir réduire ma consommation énergétique. Avec en point d’orgue un double objectif, réduire mes dépenses mais aussi ma pollution. C’est dans ce sens qu’en fin d’année dernière, j’ai monté une équipe avec quelques amis baziégeois pour participer au défi familles à énergie positive. Ainsi, après l’essence et l’eau, je m’attaque à l’énergie électrique..

C’est quoi ce défi?

C’est un projet d’envergure nationale, organisé par l’ONG prioriterre en partenariat avec l’ademe. Pour y participer, il faut que vos collectivités locales y participent, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour toutes, on se demande bien pourquoi d’ailleurs.. Mais bon, nous on a eu cette chance puisque le sicoval, communauté d’agglomération du sud-est toulousain y prend part.

Le principe est on ne peut plus simpliste:

  • Tout d’abord on monte une équipe de plusieurs personnes d’une même ville ou d’un même quartier
  • On s’inscrit (c’est trop tard pour cette année, mais pensez y l’année prochaine)
  • On relève nos compteurs, puis on reçoit une liste de conseils à appliquer pour réduire notre consommation
  • Et après, les économies d’énergie de chaque équipe sont estimées

Je dois bien avouer qu’au départ j’étais sceptique, étant locataire, j’avais peur que l’on me donne des conseils nécessitant de grosses dépenses pour un habitât qui n’est pas le mien. Et bien non en fait, c’est ouvert à tous, locataires ou propriétaires, et les conseils prodigués concernent la vie courante, et pour la plupart ne nécessitent pas de réels investissements.

Le site du défi: http://www.familles-a-energie-positive.fr

Alors, comment réduit-on notre consommation en électricité?

Plus que le fait de gagner le défi, c’est bien cela qui est le plus intéressant: les moyens à mettre en place pour réduire sa consommation. Une fois inscrit, on a reçu un document avec 100 recommandations. Ces conseils portent sur la consommation de gaz, d’eau, d’électricité .. C’est cette dernière qui m’intéresse, car je n’ai pas le gaz et j’ai déjà mis en place des solutions pour réduire ma consommation en eau (sauf pour la durée de la douche de mon chéri, que je n’arrive pas à diminuer 😉 ).

Je ne vais pas toutes vous les dévoiler ici, ce n’est pas le but, mais si vous le voulez vous pouvez le découvrir ici. Ce n’est pas parce que vous ne participez pas qu’il ne faut pas réduire votre consommation 🙂

Je vais plutôt vous parler des choses que j’ai mises en place chez moi. La première chose, c’est de se lancer dans un grand nettoyage pour enlever toutes les poussières qui nuisent aux performances énergétiques. Il faut donc ouvrir et nettoyer ses radiateurs, pareil pour les VMC, aspirer l’arrière de son réfrigérateur ou encore dépoussiérer ses ampoules. Bref, ça ne coûte pas un sou, mais c’est pas mal de travail et j’avoue que je n’ai pas encore fini..

Ensuite, je me suis attaqué aux instruments en veille qui consomment sans être utilisés. J’ai mis en place des multiprises à interrupteur pour tout couper quand je dors ou quand je suis absente de chez moi. Et la liste des appareils concernés est longue: ordinateur, écran, imprimante, chaine hi-fi, console de jeux, télévision, home-cinéma, box et décodeur associé, décodeur canal+ …

Après il y a de nombreuses petites choses à faire que je faisais déjà, comme fermer ses volets en hiver pour garder la chaleur, recouvrir ses casseroles lorsqu’elles cuisent, ouvrir les volets dès qu’il fait jour, etc..

Et aussi étrange que cela puisse paraître, il faut ouvrir en grand chaque pièce pendant au moins 5 min, même si il fait froid dehors.. Pourquoi? Et bien pour simplement enlever l’humidité. Sinon, avant de réchauffer la pièce, les chauffages serviront juste à assécher l’air..

Il n’y a bien entendu pas besoin de faire les 100 gestes prescrits. Chacun adapte en fonction de ses besoins et de ses possibilités. Ce qui est sur, c’est que j’ai déjà fait des économies d’énergie sans pour autant que cela nuise à mon niveau de vie.

 

Sur ce, je vous souhaite une très belle année 2013, en espérant que cette année la planète soit un peu moins martyrisée. Et pour moi, j’ai décidé d’une autre bonne résolution, je vais essayer d’être un peu plus active sur ce blog 🙂