Conseils pour pratiquer l’éco-conduite

L’éco-conduite permet de polluer moins tout en économisant de l’argent, un concept vraiment intéressant en temps de crise économique et climatique. C’est en regardant une émission télé sur le sujet que je me suis laissé tenter. Je me suis dit que ça valait le coup de tester ce mode de conduite pour voir si on faisait réellement des économies d’énergie, et donc de budget. Alors qu’est ce que l’éco-conduite? Comment fait-on? Ces quelques conseils vous aideront peut-être à changer votre façon de conduire pour faire quelques économies..

Qu’est ce que l’éco-conduite?

Je ne vais pas ici en faire une description exhaustive, mais plutôt expliquer ce que j’en ai compris/déduit.. Le principe le plus important est d’avoir une conduite fluide, on évite les grosses accélérations ou les gros freinages, qui entraînent forcément une nouvelle accélération par derrière.. Il faut manier l’accélérateur avec tact, allonger ses distances de sécurité, ne pas être trop pressé..

Avant toute chose, il y a quand même des pré-requis à respecter:

Respecter les limitations de vitesse. Ca peut paraître bête, mais conduire un peu plus vite peut faire consommer beaucoup plus. Pour ceux qui ont la consommation d’essence  instantanée, amusez vous à comparer ce que vous consommez à 130 km/h et 140 km/h. J’ai fait le test, sur ma voiture la consommation a presque doublé!

On évite la climatisation. En plus de propager des gaz à effet de serre supplémentaires, la voiture consomme nettement plus d’essence..

Pas de musique entraînante! Bon c’est peut-être un conseil un peu personnel, mais je suis sur de ne pas être le seul dans ce cas. Une musique qui bouge un peu trop pousse à appuyer un peu plus sur le champignon sans que l’on s’en rende vraiment compte.. Un bon petit reggae fera l’affaire 🙂

Et en pratique, ça donne quoi?

La théorie c’est bien beau, mais la réalité est souvent différente. Alors voici que j’ai fait:

Sur un parking, que ce soit pour reculer ou avancer, je n’ai (presque) pas utilisé l’accélérateur.  Jouez juste avec l’embrayage et le point de patinage, une fois la vitesse enclenchée la voiture avance toute seule, c’est magique!

Pour les changements de vitesse, j’ai diminué les seuils de passage auxquels j’enclenche la vitesse. Je suis resté le minimum en 1ère, juste pour lancer la voiture en appuyant très peu sur l’accélérateur. Ensuite je passais la 3ème à 35 km/h, la 4ème à 50 km/h et la cinquième à 70 km/h (approximativement bien entendu)

Adieu le frein moteur! C’est l’inverse qu’il faut faire.. Avec le frein moteur, on se sert la montée en régime du moteur pour freiner la voiture, d’où une consommation d’essence accrue. Au lieu de ça, lorsque l’on lâche l’accélérateur pour ralentir on ne change pas de vitesse, votre voiture ira d’autant plus vite et loin..  Par exemple, à 60 km/h en quatrième, on lâche l’accélérateur tout en restant en quatrième; si on passe en troisième la vitesse va diminuer beaucoup plus rapidement. Par contre pour ré-accélérer, il faut bien-entendu repasser en vitesse inférieur, sinon votre voiture risque de toussoter voir de caler..

On augmente les distances de ralentissement. Notez que je ne parle pas ici de freinage, le but est ici d’éviter les à coups. Quand on arrive sur un feu rouge, rond point, virage, au lieu de s’en rapprocher le plus possible et de freiner à la fin, on lâche l’accélérateur bien avant pour faire diminuer sa vitesse doucement. Le must, c’est lorsque l’on arrive à ne pas s’arrêter, comme ça plus besoin de repasser par la 1ère vitesse..

Dans les embouteillages, cela ne sert à rien d’avancer 5 mètres puis de s’arrêter, et ainsi de suite.. En faisant de la sorte, on reste toujours en 1ère et on consomme beaucoup. Avant d’avancer, attendez que la voiture devant vous soit assez éloignée pour démarrer. Ensuite, on accélère légèrement puis on passe en 2nde, et là on laisse la voiture avancer toute seule.. Là encore, le but est de s’arrêter le moins possible.

Comme ça, ça a l’air intéressant, mais qu’est ce qu’on y gagne au final? Si vous voulez en savoir plus, vous retrouverez prochainement les résultats  de mon test sur l’éco-conduite, réalisé dans les conditions de la vie courante, ainsi que mon avis sur ce concept.

Ouf, ben voilà j’en ai fini, j’avais pas mal (trop?) de choses à dire.. Je ne suis pas un expert en la question, peut-être me suis je trompé ou ai je omis quelques astuces, alors donnez nous votre avis. Etes vous d’accord avec ma descritption de l’éco-conduite? Avez vous d’autres astuces pour consommer moins? Vous avez la parole..