Bannissez les parabènes!

En janvier, une nouvelle étude britannique sème le trouble sur le lien entre cancer du sein et utilisation de parabènes dans les déodorants. Cela fait donc un soupçon de plus quant à la dangerosité des parabènes, pourtant utilisés dans une grande majorité de produits cosmétiques et de produits d’hygiène. Aucune preuve avérée certes, mais cela commence à faire beaucoup, il est donc grand temps de les abandonner..

Qu’est ce que les parabènes?

Les parabènes sont des conservateurs utilisés dans une grande variété de produits: leur rôle est d’empêcher les bactéries et moisissures de se développer, et donc de fortement prolonger la durée de vie de vos produits. Dans les cosmétiques donc, mais également dans plusieurs autres produits de consommation comme des boissons, médicaments, aliments…

Les parabènes ne sont pas forcément des produits chimiques, puisqu’ils existent également sous forme naturelle dans certains fruits et légumes, et même dans notre corps. A noter également que les parabènes sont une grande famille, il existe différents types de parabènes: tous les parabènes n’ont donc pas les mêmes caractéristiques, ni les mêmes défauts. A priori, ils ne seraient donc pas tous à mettre dans le même sac, tous n’étant pas (encore) suspectés d’être dangereux pour l’homme.

Que dit cette nouvelle étude?

Cette étude a été réalisée sur 40 femmes atteintes d’un cancer du sein. Sur chaque femme, 4 échantillons mammaires ont été prélevés sur des tissus infectés. Ce qu’il en ressort c’est que sur 99% des prélèvements, on retrouve au moins un parabène. En gros, tous les échantillons n’étaient pas contaminés, mais toutes les femmes si!

Est ce que cela veut dire que les parabènes sont la causes des cancers? Non ce n’est pas une preuve, mais il y a un fort doute. Ce qui est sur c’est qu’on ne peut pas les innocenter avec cette étude, puisqu’ils sont systématiquement présents sur les lieux du crime. Il serait intéressant de faire le même test sur des personnes non atteintes de cancer, histoire de voir si la proportion est la même. Malheureusement, c’est très certainement le cas vu le nombre de produits d’hygiènes en contenant.

L’étude met en cause les déodorants, tout en mettant un bémol , puisque 3 femmes n’utilisaient pas de déodorants alors que leurs échantillons sont contaminés. Peut-être utilisaient elles un gel douche?

Quoi qu’il en soit cette nouvelle étude, même incomplète,  apporte un peu plus de crédits aux détracteurs des parabènes.

Mais, les parabènes ne sont-ils pas censés être interdits?

Euh oui, mais en fait… NON!! Il y a bien une loi qui a été déposée puis votée par l’assemblée nationale en mai 2011: la loi Lachaud. Pour une fois, le principe de précaution avait pris l’avantage sur le principe du pognon! Pour le coup, la loi ne faisait pas dans le détail, une seule phrase courte et sans ambiguités:

La fabrication, l’importation, la vente ou l’offre de produits contenant des phtalates, des parabènes ou des alkylphénols sont interdites.

L’adoption de cette loi avait d’ailleurs fait grand bruit, passant sur toutes les chaînes nationales. Ainsi, dans la tête de la plupart des gens, on peut consommer sans risques les cosmétiques, puisque les parabènes sont interdits! Or ce n’est pas le cas, cette loi n’ayant pas encore été votée au sénat, il reste donc pas mal d’étapes avant que cette loi soit appliquée.

D’ailleurs juste après le vote de la loi, je me demandais pourquoi tant de marques faisaient leur pub sur l’absence de parabènes dans leurs produits, genre « on tient à votre santé », alors que c’était interdit.. Et ben c’est que ça ne l’est pas, et que par là ils cherchent à profiter d’un buzz pour se mettre en avant. Oui mais, si les produits sans parabènes sont indiqués comme tels, cela veut dire que tous les autres, bien plus nombreux, en contiennent toujours…

A noter que nombreux sont les industriels qui se sont élevés contre cette loi, non applicable selon eux à tous les produits. Leur argument principal étant qu’interdire les parabènes créerait plus de problèmes qu’elle n’en résoudrait. Est ce à dire que dans certains cas on aurait le choix entre la peste et le choléra? Peut-être que oui, peut-être que non..

Après il faut bien reconnaître que la loi paraît légère, elle met tout dans le même panier et ne semble pas s’appuyer sur beaucoup de preuves si ce n’est une opinion publique défavorable et fortement refroidie par plusieurs scandales sanitaires. Quid des parabènes naturels par exemple? On interdit les fraises et les carottes??

Il semble donc utopique de voir cette loi appliquée en ces termes. On imagine bien les nombreux amendements et négociations avec les industriels, qui risquent de fortement retarder l’application de cette loi qui semble pourtant primordiale au regard des risques sanitaires. Et puis, même lorsque cette loi sera votée, est ce qu’elle sera applicable immédiatement ou avec un délai?

Quelles solutions alternatives alors?

Je n’ai pas la connaissance pour donner mon avis sur la composition des médicaments ou des aliments. Ce que je sais par contre, c’est qu’il est tout à fait possible de fabriquer des produits d’hygiène, des cosmétiques, des crèmes solaires avec uniquement des produits naturels et sans conservateurs chimiques comme les parabènes.

Shampoing, déodorant, savons, maquillage, soins du corps et du visage … Tous ces produits existent en bio et/ou en 100% naturel, et pas forcément plus cher que les produits chimiques. Il en existe plusieurs variétés, vous avez le choix des senteurs et des couleurs..

Bref, pour prendre soin de vous, vous avez le choix de produits avec ou sans parabènes ou tout autre produit chimique qui risque potentiellement de se retrouver au coeur d’un scandale dans quelques années..

J’ai commencé cette année par un billet vous proposant la résolution de passer aux produits naturels pour 2012, je ne saurai trop vous conseiller de l’appliquer au plus vite.

 

Pour en savoir plus: