Interview de Cécile, formatrice en massage bien-être

Cécile est praticienne en massage bien-être en région parisienne, à Guyancourt plus précisément. Elle y a créé avec son homme un petit institut au nom évocateur « La maison du Lotus », où l’on peut aller se détendre mais aussi se former à différentes techniques de massage. Je vous propose au travers de cette interview d’en savoir un peu plus sur elle et en particulier sur la formation qu’elle propose.

Bonjour Cécile , peux tu te présenter en quelques mots ?

Je suis entrée dans le monde du massage, auquel mes études ne me prédestinait pas,  au cours d’ un séjour de 2 ans en Thaïlande. Après avoir travaillé plusieurs année comme praticienne en massage bien-être, nous avons ouvert l’école de massage de la Maison du Lotus en 2010.

Peux tu décrire ta formation ? Quelles techniques proposes tu ?

Notre programme pédagogique offre une grande flexibilité : les élèves peuvent aborder le massage par le biais des formations à la carte ou bien avec le cursus complet professionnalisant (cursus FFMBE). Nous proposons des massages sur table : Massage relaxant (3 niveaux), massage  ayurvédique indien et massage Lomi Lomi  hawaïen, ainsi que formations au massages pierres chaudes et visage. Le massage traditionnel thaïlandais, grand classique, se pratique sur futon, et le Amma japonais sur chaise. Nous proposons également deux formations théoriques : anatomie et physiologie, et une formation expliquant en détail comment s’établir en tant que praticien en massage bien être : comprendre les méandres administratives, et apprendre à utiliser la publicité au mieux pour se faire connaitre.

A qui s’adressent les formations proposées ?

Nos formations s’adressent à toute personne débutante ou expérimentée : nous ne faisons pas de sélection sur le niveau et les compétences car nous estimons que chacun peut apprendre le massage de bien-être. Par ailleurs, les groupes variés composés de stagiaires ayant des attentes et des connaissances différentes sont beaucoup plus enrichissants. Nous attendons cependant de nos stagiaires motivation et investissement.

Qui sont les formateurs ?

Nous sommes deux à dispenser des formations : Joseph Hazelgrove et moi-même. Joseph a étudié le massage en Thaïlande pendant deux ans. Il a complété les formations de Wat Po (à Bangkok, en Thaïlande) en massage traditionnel thaïlandais, massage thaïlandais aux huiles, massage de réflexologie plantaire thaïlandaise, massage aux plantes ainsi qu’en massage thaïlandais avancé de 2006 à 2008. Il a ensuite suivi des formations en massage aux pierres chaudes, suédois et Lomi lomi en France.

Quant à moi, après l’obtention du diplôme de Sciences Po, je me suis tournée vers les médecines asiatiques traditionnelles. J’ai donc suivi les formations de l’Ecole de massage et de médecine traditionnelle de Wat Po en massage traditionnel thaïlandais, massage aux huiles et massage des pieds. De retour en France, j’ai suivi des formations en massage ayurvédique, pierres chaudes et massage Amma assis. Je suis agréée par la FFMBE (Fédération Française de Massages-Bien-être) et la FEDEFMA (Fédération Française de Massage Assis), et j’exerce également les fonctions de directrice pédagogique au sein du centre de formation.

Comment se déroulent les formations ?

Le nombre de participants par formation est de 4 à 6 stagiaires maximum afin de personnaliser l’apprentissage et de l’adapter au rythme et aux attentes de chacun : cela permet un apprentissage progressif de qualité. Chaque formation est accompagnée de supports pédagogiques (livret papier avec texte et photos) clairs et fonctionnels. Nous accompagnons également les élèves par le biais de conseils spécifiques quant à leur progression et les gestes qui reste à travailler .
La durée de nos stages varie : de un à cinq jours en fonction de la technique enseignée. Nous proposons également des formations en cours  particulier, mais ce type de formation est d’avantage adapté aux professionnels souhaitant étendre leurs connaissances qu’aux novices. Nos formations sont clôturées par des examens formels afin de valider les compétences acquises.

formation à la maison du lotus

Les formations se déroulent en petits groupes, facilitant ainsi les interactions entre élèves et formateurs

Quelle est votre philosophie de travail ?

Nous avons volontairement choisi de nous concentrer sur une approche personnalisée dans laquelle l’accent est mis sur le suivi pédagogique. Nous sommes très exigeant quant à la qualité des massages que nous attendons de nos stagiaires, afin de certifier des futurs praticiens B.E. qualifié et de haut niveau , prêts à entrer dans le monde professionnel.

J’ai vu que la formation se termine par un masterclass, qu’est ce que c’est précisément ?

Les masterclass, ce sont des sessions de travail pour les élèves qui savent déjà bien masser et ont besoin de travailler la finesse de leurs gestes, les petites subtilités et détails qui font la différence entre un bon et un excellent massage.

Qu’est ce qui est important pour toi dans le métier de praticien en massage bien-être ?

Je pense qu’il est important de se protéger soi même : en acquérant les bons gestes pour ne pas se faire mal – je pense aux tendinites, par exemple – et en connaissant et respectant ses limites physiques et psychiques. Notre corps est notre outil de travail, il faut en prendre soin.  Il est également important de diversifier ses connaissances en apprenant régulièrement de nouvelles techniques, pour proposer un plus grand choix à ses clients, bien sûr, mais surtout pour garder présent le plaisir de masser sans tomber dans la répétition.

La concurrence est rude dans le domaine de la formation massage, en quoi te démarques tu des autres ?

La taille réduite de nos groupes (jamais plus de 6 élèves) facilité l’échange et le contact entre élèves et avec les professeurs. Par ailleurs, nous ne sommes que deux à dispenser les formations, donc nous connaissons les forces et les faiblesses de chacun, et pouvons proposer des méthodes d’apprentissage personnalisées.De ce fait, je dirais que notre centre de formation privilégie les échanges de qualité , d’un point de vue technique et pédagogique, mais également au niveau relationnel.

Pour finir, un petit conseil pour les futurs praticiens ?

Avant de vous lancer en tant que professionnel, il est important d’avoir un très bon niveau de connaissance technique, mais également une vision du type de praticien que vous souhaitez être.

Merci Cécile !

Donc voilà, si vous souhaitez vous lancer dans le monde du bien-être ou vous perfectionner, cette formation saura certainement répondre à vos attentes, et de manière certainement plus conviviale et disponible que la plupart des grands centres. En tout cas, si vous êtes curieux ou tentés par l’expérience, les modalités d’inscription sont ici.