Comment reconnaître un savon à froid ?

Cet article fait partie d’un ensemble de 7 articles sur le savon écrits par 7 savonniers artisanaux travaillant suivant la méthode de saponification à froid. Pour chacun de nous, le savon est notre passion, notre métier, et au travers ces articles nous souhaitons vous le faire découvrir et apprécier. Ce coup ci c’est moi qui m’y colle en répondant à la question : comment reconnaître un savon à froid ? Bonne lecture 😉

Maintenant que vous savez qu’un savon issu de la saponification à froid est un savon solide, fabriqué à la main et avec amour à partir d’huiles et de beurres principalement végétaux, qu’il est bon pour la peau et pour votre environnement, vous êtes forcément convaincus qu’il faut vous en procurer 😉 Reste donc à résoudre le dernier problème, comment être sûr que c’est bien un savon saponifié à froid que vous achetez ?

Le plus sûr : Logos et Mentions sur l’emballage

Il n’y a pas de mystère, le plus simple pour distinguer un savon à froid des autres types de savons c’est encore quand c’est indiqué sur l’emballage : « SAF », « saponifié à froid », ‘Issu de la saponification à froid », autant de mentions explicites qui, indiquées sur l’emballage, vous indiquent le mode de fabrication. Alors certes elles n’ont pas de valeur légale, ce sont des informations fournies par le savonnier / fabricant sur l’emballage et qui sont difficilement vérifiables. Mais c’est aussi vrai pour les informations fournies sur internet ou qui sortent de la bouche du savonnier. On part du principe que c’est vrai, et si ce n’est pas le cas c’est que c’est une escroquerie et que la Répression des Fraudes risque de s’en charger..

Outre les mentions, il y a les logos, deux en particulier peuvent vous aider à identifier un SAF. Notez bien que ce sont des logos délivrés par des associations avec plus ou moins de vérification. Ce n’est pas une certification comme pourrait l’être un label bio délivré par Ecocert par exemple.

Notons aussi que mentions et logos indiquent qu’un savon est issu de la saponification à froid, mais que leur absence ne veut pas dire que le savon en question n’est pas un SAF. Cela veut juste dire que le mode de fabrication n’est pas indiqué…

Le Logo SAF

logo saf

Au moins c’est clair, avec ce logo on sait de quoi on parle, c’est écrit noir (enfin gris) sur blanc : « savon – saponification à froid ». Ce logo est édité par l’ADNS : l’Association Des Nouveaux Savonniers. Pour avoir le droit d’apposer ce logo sur l’emballage de ses savons, il suffit simplement d’être adhérent de l’association et de payer sa cotisation annuelle.

Le logo Slow Cosmétique

Logo slow cosmetique

L’association Slow Cosmétique a pour but de promouvoir une cosmétique intelligente, responsable et écologique. Elle ne se limite pas aux seuls savons donc. La mention slow cosmétique est délivrée à une marque après analyse de ses produits par un jury de bénévoles de l’association, qui regardent la composition des produits, le mode de fabrication, le marketing, qui doivent vérifier un certain nombre de critères édités dans la charte Slow Cosmétique. En ce qui concerne les savons, on se doute donc que les savons industriels ne sont pas sélectionnés. En fait la quasi totalité des savons arborant le logo Slow Cosmétique sont fabriqués par saponification à froid. Parmi les savons issus d’autres modes de fabrication, seul un véritable savon de Marseille, fabriqué de manière artisanale, obtient la mention.

De nombreux autres indices

Ci-dessous, voici une liste non exhaustive d’indices qui isolés ne peuvent pas vous assurer à 100% qu’un savon est saponifié à froid, mais qui regroupés vous donneront un faisceau d’indices suffisamment important pour déduire le mode de fabrication du savon avec une marge d’erreur relativement réduite.

La composition du savon

La liste des ingrédients sous leur forme INCI est obligatoirement présente sur l’emballage du savon. Celle ci ne vous renseignera pas directement sur le mode de fabrication, mais sur la composition du savon, ce qui donne déjà pas mal d’informations.

Si vous avez lu les articles précédents, vous avez du apprendre qu’un savonnier utilise principalement des huiles et beurres d’origine végétale, généralement entre 2 et 6 différents. Beaucoup aussi évitent d’utiliser de l’huile de palme. Dans les savons SAF, vous allez retrouver généralement parmi les premiers ingrédients un ou plusieurs des éléments suivants : Sodium Cocoate (coco), Sodium Shea Butterate (karité), Sodium Olivate (olive), Sodium Sunflowerseedate (tournesol), Sodium cocoa Butterate (cacao), Sodium Hempseedate (chanvre)…

A l’inverse, dans le savon industriel, la liste des ingrédients débutera plutôt par : Sodium Palmate (Palme), Sodium Palm Kernelate (Palmiste), Sodium Tallowate (Boeuf).. Après tout cela n’est qu’une indication, ces trois dernières huiles peuvent très bien être présentes en SAF, même si c’est plutôt rare.

On a vu aussi qu’un savonnier à froid était souvent attaché à limiter son impact sur l’environnement. Beaucoup sont certifiés bio ou utilisent des huiles bio, et la plupart utilisent plutôt des ingrédients naturels (colorants végétaux, huiles essentielles..). En passant votre liste INCI dans zenziscope vous pouvez aussi déterminer l’origine de chaque ingrédient. La présence d’un ou plusieurs ingrédients synthétiques n’est pas forcément rédhibitoire, mais elle peut vous mettre la puce à l’oreille.

A défaut d’être sûr que votre savon est fabriqué à froid, il est parfois possible d’être certain que ce n’est pas le cas lorsque l’on regarde la liste des ingrédients. Voici quelques ingrédients (nocifs) qu’il n’y a jamais dans un savon saponifié à froid et que l’on trouve dans certains savons industriels :

  • Tetrasodium EDTA
  • Tetrasodium Etidronate
  • butylphenyl methylpropional
  • phénoxyéthanol
  • Ethylparaben, methylparaben, etc…

 

Analyse composition savon SAF

Voici l’analyse d’un savon SAF que je fabrique (Savon du bonheur): des huiles et extraits végétaux, des minerais et les composants odorants et allergènes des huiles essentielles.

 

analyse composition savon industriel

Et là c’est l’analyse de la composition d’un savon de Marseille (LOL) industriel : de l’huile de palme et de palmiste comme huiles de base, de l’huile d’olive en surgras, de l’EDTA, un colorant minéral, un colorant dérivé de goudron de houille, du parfum et les composants allergènes parfumants

 

Et la glycérine dans tout ça ? Et bien oui on a vu dans d’autres articles que le savon à froid était naturellement riche en glycérine alors qu’elle est enlevée dans d’autres modes de fabrication. Donc si on trouve de la glycérine (GLYCERIN) dans la liste INCI, c’est que c’est un savon à froid ? Et bien non car elle est parfois ajoutée après coup (après avoir été enlevée, ce qui est logique…) afin de faire des savons glycérinés.. Bon Ok, par contre si elle n’est pas dans la liste INCI, c’est donc que ce n’est pas un savon à froid, c’est ça ? Non plus ! Car il existe plusieurs manières d’écrire une liste INCI, et la glycérine ne rentrant pas dans les ingrédients initiaux (elle est créée par la saponification), elle n’est pas tout le temps indiquée.

Le surgras

Le surgras est dans l’ADN même du savon SAF, tout du moins lorsque celui ci est dédié à l’hygiène corporelle (mes savons ménagers sont sans surgras, la vaisselle et le linge n’ayant aucunement besoin de l’action émoliente et protectrice du surgras 😉 ). Donc, lorsque l’emballage d’un savon annonce un surgras, il y a des chances pour que ce soit du SAF. Des chances seulement, car si tous les savons à froid sont surgras, tous les savons surgras ne sont pas fabriqués à froid.. Et comme le surgras est une caractéristique positive du savon, il est très souvent mis en avant sur le packaging ou dans la description du savon.

Son aspect artisanal

Le savon à froid a l’air « artisanal ». Ok c’est bien beau tout ça, mais qu’est ce que ça veut dire dans les faits ? Le savon à froid est rarement parfait, et ce sont toutes ces imperfections qui mettent en avant le coté « fait main » : les découpes ne sont pas faites au laser, la forme et la taille des savons peuvent être légèrement différentes, des bulles ou des aspérités peuvent être visibles à la surface du savon, la couleur des savons n’est pas forcément uniforme et  diffère souvent d’un savon à l’autre ou d’une production à l’autre… Tout cela fait que deux savons SAF ne sont rarement strictement identiques, contrairement aux savons industriels.

La couleur

En SAF, le blanc n’est jamais vraiment blanc, il vire toujours vers le blanc-cassé. Lorsque le savon est coloré, les couleurs sont mats. C’est d’autant plus vrai avec les colorants naturels qui ne permettent pas d’obtenir des couleurs vives ou flashy. Donc si votre savon est d’un blanc pur, qu’il est brillant ou avec des couleurs très vives, il y a de grandes chances que ce ne soit pas du SAF.

Une autre caractéristique du SAF c’est le marbrage, cette technique de coloration qui permet de faire des dessins à l’intérieur de savons multicolores. De nombreux savons SAF sont marbrés, et les dessins ainsi obtenus diffèrent d’un savon à l’autre.

savon SAF marbré

Mon savon du bonheur en sortie de coupe. On y voit bien les petits défauts de coupe et les forme de marbrage différentes d’un savon à l’autre.

La forme du savon

Le savonnier qui fait tout avec ses petites mains, doit remplir les moules à savons, les démouler, et découper les savons. Autant vous dire donc que la plupart des savonniers à froid vont travailler avec des grands moules rectangulaires ou cylindriques, permettant d’obtenir des pâtes à savons qui se découperont ensuite en une fois. C’est nettement moins fastidieux que de remplir chaque petit moule un à un, puis de les démouler un à un.. La plupart des savons SAF sont donc soit rectangulaires, soit circulaires. Bien entendu, vous trouverez d’autres formes : nounours, coeurs, sphères… Mais cela nécessitant plus de travail, le prix s’en ressentira. Par contre ce que vous ne trouverez pas ce sont des savons arrondis de partout comme peuvent l’être les savons Dove par exemple.

Le prix du savon

Quand j’ai monté ma savonnerie il y a un peu plus d’un an, j’ai fait une petite étude de marché sur une quarantaine de savonneries artisanales travaillant par saponification à froid. Pour un savon de 100g, la très grande majorité des prix proposés étaient compris entre 5 et 8 euros. Le savon SAF le moins cher que j’ai trouvé était à 3,50 euros, alors que les plus chers dépassaient pour certains largement les 10 euros. Il est difficile de dire en fonction du prix si un savon est fabriqué à froid, car du (véritable) savon de Marseille aux savons grand luxe type Chanel, toute une variété de savons couvrent la même gamme de prix. Toutefois, en sachant le prix des matières premières utilisées en SAF, que le travail est artisanal, on peut se dire qu’un savon à moins de 3 euros ne peut pas être obtenu par saponification à froid (tout du moins si il est fabriqué localement).

Le lieu de vente

Le côté artisanal, encore et toujours.. A ma connaissance, il n’y a pas de savon à froid vendu en grande surface, tout du moins je n’en ai jamais rencontré. Pourquoi ? Parce qu’il est difficile de produire des savons à froid à des quantités suffisantes et des tarifs suffisamment bas pour plaire à la grande distribution. Aujourd’hui c’est comme ça, mais quand on voit les grandes enseignes se tourner de plus en plus vers le bio et le local (et oui c’est un marché en développement..), cela changera peut-être dans le futur.

En boutique donc, vous avez plus de chance de trouver des savons SAF dans des magasins bio ou des épiceries locales. Les foires bio, La Ruche qui dit Oui ou les marchés d’artisanat sont d’autres lieux où vous trouverez du SAF. L’avantage de ces derniers c’est que vous pourrez directement poser la question au savonnier qui bien souvent s’occupe aussi de la revente de ses produits. Et n’hésitez pas à poser la question justement 😉

Sur internet, vous pourrez trouver du SAF directement sur les sites des savonneries, et dans ce cas là non plus le doute n’est pas permis car chaque savonnier à froid a tendance à explicitement mettre en avant son mode de fabrication dont il est si fier. On en trouve aussi sur des boutiques bio et des places de marché tels que A little Market ou Slow Cosmétiques. Généralement, là encore le mode de fabrication est mis en avant, si ce n’est pas le cas on se méfie…

Voilà, avec tout ça vous devrez pouvoir vous en sortir. Mais le meilleur moyen de ne pas se tromper, c’est de voir directement avec le savonnier à froid. Vous en connaissez au moins 7 maintenant 😉 Quant à mes créations, si elles vous intéressent, c’est ici !

 

Pour continuer votre découverte, je vous propose de continuer votre lecture avec les 6 autres questions auxquelles ont répondues les artisans savonniers :